Les plus belles races : Le Cavalier King Charles

Les plus belles races : Le Cavalier King Charles

Chien fidèle jusqu’au bout !

Marie Stuart, reine d’Écosse, fut emprisonnée avec son épagneul. Lorsqu’elle fut décapitée le 8 février 1587, le chien fut retrouvé pelotonné sous ses jupes. Il fallut l’éloigner de force du corps de sa maîtresse. Il mourut deux jours plus tard. Charles Ier fut aussi emprisonné avec son épagneul, Rogue, par les partisans des Roundheads. L’épagneul resta auprès de son maître lors de son exécution, puis à l’issue les partisans emmenèrent Rogue en parade dans Londres comme symbole de la défaite du souverain.

 

Le Cavalier est à la mode, qu’en pensez-vous ?

La demande élevée a donné un créneau fort lucratif à des producteurs sans soucis de sélection, ni sur la qualité, ni sur la santé. A ceux-ci se sont rajoutés de nombreux particuliers qui font faire 1 ou 2 portées à leur chienne « pour se rembourser du prix d’achat » et on retrouve pléthore de Cavalier King Charles qui ne sont tout simplement pas beaux ou (et) avec différentes pathologies, et qui discréditent la race. A coté de cette production LOF, il y a évidemment toute cette population de chiens « d’apparence Cavalier » qui ne font d’ailleurs pas souvent honneur à notre race ; de même que les importations de fermes d’élevage d’Irlande ou des pays de l’Est qui garnissent les réseaux de ventes en magasin. J’ai souvent eu des clients qui, après des déboires de santé de leur petit Cavalier malingre, sont venus chez moi après le décès prématuré de leur chiot.

De plus, ceux-ci avouaient leur surprise quant au fait du prix, en effet ces professionnels de la revente ont des tarifs si ce n’est similaires, souvent plus élevés ; tous ceux qui se sont promenés quelquefois sur les quais de Seine à Paris ont eu l’occasion de le constater… et bien évidemment vous ne verrez jamais de certificats de santé des parents en ce qui concerne les tares oculaires et tares cardiaques. Le plus triste est que ces personnes ne savaient où chercher leur futur compagnon : cette démarche en magasin ou bien en vente de foire leur paraissaient être le seul moyen. Je pense qu’il y a encore fort à faire pour valoriser le travail d’élevage honnête et sérieux. D’autant qu’avec les achats virtuels sur le net, les abus vont bon train !

 

Chien de réconfort

À l’âge d’or de la race, au XVIe siècle, le Cavalier King Charles était considéré comme chien de réconfort. Les médecins le prescrivaient comme remède. Il réchauffait le giron des dames durant les voyages en voiture et dans les salles glaciales des châteaux. Il attirait aussi les puces de sa maîtresse, en lui épargnant peut-être d’être atteinte par certaines maladies transmises par les morsures de ces parasites.

 

Comment explique-t-on l’engouement pour le Cavalier actuellement ?

C’est un chien facile a vivre, de format idéal car il représente à l’identique la taille d’un bébé humain de 5 mois, âge si attendrissant s’il en est ! Il en a les mêmes rondeurs. Aimant, c’est un chien d’une éducation facile. Ses qualités sont sans nombre et le meilleur vecteur de sa promotion sont les propriétaires eux-mêmes. De par sa sociabilité, il se fait remarquer en promenade dans la rue, sur la plage, dans les chemins de randonnées, à l’hôtel, au restaurant, il fait des adeptes au fil de ses rencontres amicales dès lors qu’on le remarque, d’autant que les propriétaires en sont fiers. Si vous croisez la route d’un Cavalier King Charles, c’est le coup de foudre assuré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *