Le bichon frisé, la joie de vivre

Le bichon frisé, la joie de vivre

A la lisière du pays de Hanau, un ancien conté médiéval situé en Alsace, les Bichons Frisés des Portes de Hanau affichent une joie de vivre permanente. Cindy Erb, éleveuse, assure que cette race, sous ses airs de peluche, affiche un vrai tempérament et ne demande qu’à égayer votre foyer !

Pourquoi avoir choisi le Bichon ?

Cindy Erb : A l’origine, je souhaitais un petit chien blanc de compagnie et mon choix s’était porté sur le West Highland Terrier, très popularisé par une marque d’aliment pour chien. Néanmoins, le fort caractère des terriers ne correspondait pas à ce que je désirais. Un jour, par hasard, j’ai eu l’occasion de voir toute une porté de chiots Bichons Frisés (BF) et j’ai été immédiatement séduite par ces adorables petits chiens. Je me suis aussitôt documentée sur cette race dont le tempérament gai et enjoué correspondait exactement à ce que je recherchais. Je me suis donc mise en quête d’une petite femelle que j’ai trouvée chez des particuliers. Le contour des yeux de ce chiot étant rose, je me suis rendu chez le vétérinaire de ma ville qui m’a fortement conseillé de prendre un chiot inscrit au LOF avec une pigmentation noire uniforme. Sur son conseil, j’ai cherché un éleveur qui m’a dit ne pas avoir de femelle mais un mâle exceptionnel… qui est devenu mon premier BF ! Un peu plus tard j’ai acquis un chiot femelle qui, trois ans après, m’a donné ma première portée de chiots…

Quelles sont les difficultés rencontrées lorsque l’on devient éleveur ?

La principale difficulté lorsque l’on se lance dans la sélection est de faire d’abord ses preuves (notamment en expositions canines) et de gagner la confiance des éleveurs pour pouvoir obtenir d’eux des sujets de qualité. Les expositions canines et la sélection induisent des frais très importants de telle sorte que, à notre échelle, nous ne pouvons vivre de cette passion. Faire de la reproduction et de la vente n’est pas ce qui nous intéresse. Pouvoir faire de très jolis chiots et travailler à l’amélioration de la race est tellement plus passionnant ! Je ne peux pas avoir d’autre activité professionnelle car en plus de mes Bichons, j’ai deux enfants de 8 et 12 ans. Mon mari est quant à lui négociant de véhicules, activité où il peut gérer son emploi du temps pour se rendre disponible les week-ends, donc participer aux expositions canines.

Présentez-nous votre petite famille…

Notre élevage familial compte 9 chiens de 6 mois à 8 ans. En 2006, notre chienne Vathilde a gagné son premier titre de Championne de France. Depuis, notre élevage familial en compte une quarantaine d’autres (France, Allemagne, Suisse, Autriche, Luxembourg, etc.). Outre le fait d’être de lignées multi-champion, l’essentiel de nos chiens sont champions et multi-champions de beauté. Aujourd’hui, nous projetons d’exposer nos chiens dans d’autres pays. En 2010, les BF des Portes de Hanau remportent le trophée du Meilleur élevage de la race et en 2011 notre chienne Julia remporte le 2e prix au Salon de l’Agriculture (dans la catégorie CAC femelles du 9e groupe). Enfin, notre mâle Bloody Nuisance s’est classé 3e excellent au Championnat du Monde à Paris cet été.

Combien de portées proposez-vous par an ? Aurez-vous des chiots prochainement, à quel prix ?

Cette année nous devrions avoir exceptionnellement 6 portées (chassé croisé entre nos anciennes femelles et nos jeunes femelles de 3/3,5 ans qui ont leurs premières portées). Nous attendons avec impatience pour la mi-août la première portée de notre multi-championne Diesel des Portes de Hanau. Il faut compter minimum 1000 € pour un chiot de qualité. Les bichonnes ont en moyenne 4 chiots par portée.

Quel est son histoire ?

L’origine du Bichon Frisé est très ancienne, et donc difficile à situer avec précision. On aurait trouvé des traces de son existence dans de très vieux écrits datant de plus de 2 siècles avant J.-C. Comme il ressemblait à un tout petit barbet, on l’appela barbichon qui devint ensuite bichon. On le trouvait autour du bassin méditerranéen au XIVe siècle. Il vint aux îles Canaries, transporté sans doute par les marchands et marins qui parcouraient les mers. A cette époque, le Bichon Frisé était appelé Ténériffe, du nom d’une des îles Canaries.

Introduit en France assez tard, sous le règne de François 1er, c’est surtout Henri III (1553-1610), très admiratif de la race, qui en fit un compagnon très apprécié et recherché pas ces Dames de la Cour et les seigneurs. L’engouement pour le Bichon Frisé qui dura encore au moins deux siècles – XVII et XVIIIe siècle – a été marqué par l’intérêt que portaient de grands peintres pour le Bichon Frisé, que l’on peut admirer sur nombre de portraits féminins. Madame de Pompadour, qui possédait plusieurs sujets, a également manifesté beaucoup d’intérêt pour le Bichon Frisé.

Plus tard, sous Napoléon III (1808-1873), après avoir été un chien aristocratique, le Bichon qui était toujours à la mode quittait les rangs de l’aristocratie pour aller vers la population tout entière. On le rencontrait alors dans les rues. Prisé pour son intelligence et son agilité, il accompagnait les amuseurs, jongleurs, et autres joueurs d’orgue de barbarie. Jusqu’à la guerre de 1914, il était à la mode, mais la période entre les deux guerres lui porte un rude coup. Les élevages avaient pratiquement disparu et ce n’est que depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale qu’il connaît un véritable regain de popularité, que nous lui connaissons encore aujourd’hui.

 

 

Comment est-il arrivé jusqu’à nous ?

Il serait à l’origine, de nationalité Franco-belge… C’est grâce à la passion de quelques éleveurs français et belges qu’un cheptel a pu être reconstitué. Le premier chien enregistré en Belgique, fut Pitou, né le 23/03/1924 et enregistré en 1932 au livre des origines belge (LOSH). Le N° 1 au livre des origines français (LOF) a été attribué le 18 octobre 1934 à Ida, Bichon Frisé femelle. La dénomination actuelle : Bichon à poil frisé, a été attribuée en 1978 et fut reconnue comme race franco-belge.

Quel est le pays où il rencontre le plus de succès ?

Le Bichon Frisé est particulièrement apprécié aux Etats-Unis et dans les pays Scandinaves, mais aussi très populaire en France. Ces dernières années, environ 1500 chiots sont inscrits au LOF

Quelles sont les mensurations idéales du Bichon Frisé ?

Le BF pèse entre 4,5 et 5,5 kg et mesure entre 23 et 30 cm au garrot. Les proportions idéales du BF sont 27 cm de hauteur au garrot pour 33 cm de longueur de corps et 11 cm de cou..

Ses défauts ?

Le BF peut se montrer parfois un peu têtu et remuant mais ça le rend d’autant plus intéressant. C’est un très joli chien blanc qui nécessite un toilettage régulier.

Un dernier mot ?

Pour moi, il n’y a pas plus attachant ni plus fidèle qu’un petit Bichon. C’est un chien au merveilleux caractère, docile et idéal pour les familles. Enfin, il est super mignon et même trop gâté, il reste agréable à vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *